Henriette a été emprisonnée parce que son mari ne pouvait pas rembourser une dette foncière. Elle laissait derrière elle cinq enfants, le plus jeune n’ayant que deux mois. Pendant tout le temps qu’elle a été emprisonnée, elle ne pouvait que se demander ce qui était advenu de sa fille. Alors, quand elle fut libérée de prison, elle pleura des larmes de joie en voyant à quel point Refuge Mwana s’était bien occupé de Celia.

Après sa sortie de prison, son mari avait abandonné toute sa famille. Déterminée à subvenir à ses besoins et à ceux de ses enfants, Henriette et ses enfants ont travaillé ensemble pour vendre divers articles à l’extérieur de leur maison. Mwana a fourni des microprêts, une formation en gestion des affaires et des soins de santé à la famille afin qu’ils puissent évoluer vers un avenir plus stable.

Celia, la fille d’Henriette, a récemment été réunie avec sa mère et ses frères et sœurs, et elle entretient des contacts réguliers avec la famille Mwana.