« Après la mort de mon père, on m’a envoyée vivre chez mon grand-père et chez ma tante. J’ai dû travailler très dur pour eux et j’ai été maltraitée, en plus d’être obligée de me donner à des hommes, avec obligation de leur rapporter l’argent que je gagnais. Un jour, j’ai vu un écriteau de Villages Mwana. J’ai alors pris quelques vêtements et je suis allée les voir. J’avais peur de tout leur raconter. Et s’ils refusaient de m’aider? Mais ils m’ont réconfortée. Ils ont prié avec moi. Et je voudrais leur dire merci… parce que sans Villages Mwana, je ne sais pas ce que je serais devenue. » 

Sahara est arrivée au Refuge de Villages Mwana apeurée et désespérée. Quand elle a appris qu’elle était enceinte, elle a pensé  à abandonner son enfant. Mais Mwana a pris soin d’elle et lui a permis de retrouver espoir en la vie. Elle est maintenant la fière maman de la jolie petite Madie Jeancia, elle a reçu une formation et un soutien pour devenir assistante maternelle au sein du Refuge Mwana, et elle a récemment repris ses études pour finir sa scolarité. Ainsi, l’histoire de Sahara est aussi celle de la prévention des abandons d’enfants et de l’arrêt de la répétition de ces abandons d’une génération à une autre.